Namur-Luxembourg

Il est bourgmestre depuis 30 ans. Sa place sur la liste LdB+ est incertaine

C’est en l’absence du principal intéressé, le bourgmestre de Fernelmont, qu’a été présentée la liste du bourgmestre sous le sigle LdB+.

Vincent Dethier a tenu à faire une communication sur la situation de Jean-Claude Nihoul. “Actuellement occupé à se battre contre une grave maladie, Jean Claude Nihoul nous a accompagné tout au long de la préparation de cette nouvelle liste.” Il ajoute que ce dernier sera candidat et prêt à assumer des responsabilités dans un temps limité.

Même absent, l’homme qui a marqué la politique locale depuis 1989 reste un pion majeur en vue des prochaines élections.

Tanguy Francart, président du CC, fait comprendre qu’avec son poids électoral (1750 voix en 2012, la seconde en voix en obtenant 730) il obtiendrait probablement le meilleur score quel que soit sa place sur la liste ce qui lui laisserait la possibilité de prétendre à un nouveau mandat. Cela à condition que ses problèmes de santé le lui permettent, ce que tout le monde lui souhaite.

© JDC

Les raisons qui justifient l’addition du + au sigle sont nombreuses, le groupe veut plus d’ouverture et plus de jeunesse, plus de sécurité, plus de connectivité, encore plus pour l’enseignement et enfin plus de consultation et de participation. Tous les villages et toutes le tranches d’âge sont représentés, le doyen n’est autre que Jean-Claude Nihoul (69 ans) et le benjamin est Maxime Somville (28 ans).

"Quand je suis venu au monde Nihoul était déjà bourgmestre" fait remarquer ce jeune candidat, agent immobilier à Forville. "Je me suis toujours beaucoup impliqué dans la vie de la commune via le sport et les mouvements de jeunesse. Je crois que la commune a besoin de nouvelles idées. Nous voulons créer une plate-forme pour avoir l’avis des jeunes que nous impliquerons dans la vie de la commune avant qu’ils ne deviennent eux-mêmes des électeurs."

Pascale Javaux, seule étiquetée PS parmi les anciens rappelle : « Ce qui importe c’est la cohésion du groupe. » Avec 8 mandataires sortants et 11 candidats d’ouverture la voie du changement semble ouverte.