Namur-Luxembourg

Au matin de ce mercredi 16 août 2017, Kevin VDK semblait relativement serein. 

Puis, à peine la présidente Mme Matagne eut-elle fini de prononcer le jugement qui le condamnait à 6 ans de prison et à une confiscation de 100.000 € pour un trafic de de marijuana dans la région de Sambreville que Kevin a littéralement explosé. Tout y est passé : injures aussi variées que fleuries à l’adresse du monde judiciaire en général et du présent tribunal en particulier, rébellion caractérisée, … même l’antédiluvien micro de la salle d’audience, qui pourtant ne demandait rien à personne, a eu droit à un coup de pied qui l’a renversé. Les injures se sont poursuivies jusqu’à ce que les policiers finissent par maîtriser ce triste sire et par l’évacuer dans les cachots du Palais de Justice, des cages rouge vif utilisées en leur temps pour ramener Patrick Haemers du Brésil à bord d’un vol militaire. Mme la Présidente Matagne, interrogée par nos soins, a reconnu : « Je n’ai même pas eu peur ! Il y avait assez de personnes pour me protéger ! ». L’avenir nous dira si le tribunal compte poursuivre Kévin VDK pour rébellion et injures à magistrats…