Namur-Luxembourg

Le château de Freÿr vise le zéro émission. Pour cela, l’ASBL qui gère le site a mis sur pied un projet qui prévoit un travail sur deux axes : la consommation énergétique liée au chauffage et le traitement des effluents des égouts. Celui-ci est soutenu financièrement par le Fonds Laubespin Lagarde, géré par la Fondation Roi Baudouin.

Un filtre à particules

C’est en ce sens qu’une opération assez spectaculaire a eu lieu hier matin sur le site du domaine. Une vis de deux tonnes mesurant huit mètres de long a été installée au sein des équipements techniques de la nouvelle chaudière à plaquettes du Château. Une opération d’envergure qui a nécessité l’intervention d’une grue de 60 tonnes.

"La vis a été amenée par le toit du bâtiment qui abrite la chaudière, en passant par la ferme d’à côté", explique Cathy Verbyst de la Fondation Roi Baudouin. Concrètement, cette vis servira à acheminer des plaquettes (copeaux de bois) au silo situé à proximité d’une nouvelle chaudière à plaquettes, d’une puissance de 500 kW, qui remplace les anciennes chaudières à mazout. "C’est 20 fois la puissance d’une chaudière de maison. Elle permettra de chauffer la totalité du château qui fait 4 000 m². Le circuit court sera privilégié car les bois utilisés pour ces plaquettes proviendront de l’entretien et de la valorisation des bois du domaine."

Ce projet Château zéro émission ne se limite pas uniquement au remplacement des chaudières à mazout et à l’installation de cette impressionnante vis. Un filtre à particules sera également placé pour réduire les émissions tandis que les toits, la charpente, les revêtements de façade, les menuiseries et autres éléments du château feront prochainement l’objet de rénovations. "Tout cela, combiné aux travaux de performance énergétique et à l’installation d’une station d’épuration à laquelle seront directement reliés les effluents du château, contribuera à la préservation du domaine pour les générations futures."

Chaque année, le château de Freÿr accueille entre 10 000 et 15 000 visiteurs.