Namur-Luxembourg

Le ministre wallon du Patrimoine, Maxime Prévot, a décidé de ne pas classer le château de Noisy (Houyet), a-t-on appris mardi. Il se base sur des conclusions rendues par son administration. Selon le rapport rendu par des experts, "le château ne présenterait pas un intérêt historique suffisant pour ouvrir une enquête en vue de son classement, son histoire se situant au niveau familial et son architecture ayant subi beaucoup de pertes irréversibles. En cas de restauration, le bien perdrait son authenticité". Le coût en cas de restauration s'élèverait par ailleurs à 20-25 millions d'euros, soit le budget annuel consacré au patrimoine.

Du côté de l'asbl Aresno (association pour la restauration et la sauvegarde de Noisy), le non classement du château de Noisy est plutôt bien accueilli. "Classer ce bien multiplierait par trois la facture des travaux et c'est le contribuable qui payerait. Nous voulons simplement qu'il ne soit pas démoli car il existe des perspectives de survie commerciale. Un groupe belgo-luxembourgeois a fait une promesse de 4.000.000€ pour en faire un hôtel-restaurant. Un autre groupe pourrait investir entre 10.000.000€ et 15.000.000€ pour un autre projet. Pour cela, il faut convaincre le propriétaire", a expliqué Alain Maes.

Le château de Noisy avait été inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon à la demande de l'ancien ministre wallon du Patrimoine Carlo Di Antonio. Il le sera jusqu'en février 2015.