Namur-Luxembourg

Une maison a été rasée par erreur lundi à Annevoie (Anhée). Le grutier devait démolir l’habitation voisine pour le compte de Stéphan Jourdain, propriétaire des Jardins d’Annevoie, ont confirmé Stéphan Jourdain et Luc Piette, le bourgmestre de Anhée, mercredi à l’Agence Belga. Le propriétaire des Jardins d’Annevoie avait acquis deux bâtiments, un ancien resto appelé l’Eden et une maison, qu’il voulait raser pour agrandir les Jardins d’Annevoie. Les deux immeubles étaient inoccupés depuis des années et étaient en mauvais état, a précisé le bourgmestre à l’Agence Belga. Mais le grutier dépêché pour raser les bâtiments a en fait démoli une petite maison proche, elle aussi inhabitée depuis "dix ou quinze ans" selon M. Piette, mais toujours propriété d’un couple résidant principalement en Espagne. Stéphan Jourdain n’a pas souhaité faire de commentaire, mais a confirmé qu’il indemniserait les propriétaires. Il n’a pas été possible de savoir à combien la maison était estimée, ni d’où provenait l’erreur. Le couple venait visiblement de léguer la maison à sa petite-fille, selon "L’Avenir" et le bourgmestre.

Un accident?

D'après certains témoins, l'homme d'affaires Stéphane Jourdain, gestionnaire des jardins d'Annevoie, voulait racheter cette maison depuis plusieurs années dans le but de la détruire pour agrandir le domaine. Il avait déjà acquis deux bâtiments, un ancien resto appelé l'Eden et une maison, également rasée pour agrandir les Jardins. A-t-il voulu passer en force ? Certains voisins en sont persuadés. "Je ne peux pas le dire, même si je le pense", a réagi Mathilde Heyninck, une voisine.