Namur-Luxembourg Les commandos fêtaient leur 75e anniversaire ce samedi à la Citadelle de Namur.

Les journées portes ouvertes organisées conjointement par le 2e Bataillon Commando de Flawinne et le Centre d’Entraînement Commando de Marche-les-Dames ont connu un succès populaire considérable ce samedi. Jeunes et moins jeunes para-commandos se sont retrouvés pour fêter le 75e anniversaire de la création des commandos et les 70 ans de la création du CECdo.

L’occasion était belle de lancer un regard dans le rétroviseur et en même temps vers l’avenir. Nous avons rencontré deux anciens qui ont reçu leur formation au sein du fameux camp d’Achnacarry en Ecosse.

Robert Sommeville et Gérard Glorieux ont embarqué pour le Royaume-Uni et ont été brevetés en décembre 1944. Avec leur unité, ils ont participé au démantèlement de la Légion Wallonie et ont été démobilisés en 1945. L’histoire des commandos est retracée depuis son origine à nos jours au musée des Commandos à la caserne de Flawinne. Pour l’occasion, on avait délocalisé quelques panneaux devant la caserne de Terra Nova qui avait abrité l’unité lors de son retour en Belgique. Le musée est ouvert tous les samedis de 13 à 18 heures, l’accès est gratuit (www.cdomuseum.be).

Les missions évoluent au sein de l’Otan

Le Colonel Vincent Descheemaeker, patron de tous les para-commandos, constate que les choses changent et que les missions des para-commandos évoluent au sein de l’Otan vers un appui aux opérations spéciales : "C’est en quelque sorte un retour aux sources." Si nos Forces Spéciales (SF) opèrent en petites équipes de 3 à 4, il faut à un certain moment intervenir en masse avec un peloton ou une compagnie : "Il y a un engagement entre les Pays-Bas, le Danemark et la Belgique pour un commandement d’appui aux SF au sein de l’Otan", nous confie-t-il et ajoute que cela peut se faire sous différentes formes : "Reconnaissances à longue distance, Action Directe (DA), Assistance Militaire (MA) comme en Irak, formation et accompagnement de forces locales."

Selon le colonel, on s’oriente vers une lutte contre le terrorisme au sein de la coalition.