Namur-Luxembourg Après 4 mois d’attente, les élèves ont pu commencer les cours ce lundi.

C’était dans l’air depuis quelques semaines à Faux-les-Tombes. Cette fois, c’est fait. La yourte implantée au milieu de l’école communale de l’Envol est opérationnelle depuis ce lundi. Il aura fallu près de 4 mois de préparatifs.

"C’est nos premiers jours d’occupation. Elle est installée depuis fin septembre mais on a dû attendre le permis de bâtir qu’on a reçu seulement fin décembre. Il a également fallu installer l’eau, l’électricité et le chauffage", explique Christine Pitance, directrice de l’école.

Mais alors pourquoi privilégier une yourte à une extension ? "On manquait de place et nous n’avions pas la possibilité d’agrandir nos locaux car il n’y a plus d’espace. Dès lors, nous avions la solution du préfabriqué mais c’était relativement cher. J’ai alors pensé à la yourte que j’ai découvert pendant des vacances."

Un projet différent

Un choix audacieux soutenu par la commune. "Cela a un coût d’environ 30 000 euros qui est assumé par l’école et la commune, c’est important, mais au moins c’est à nous et cela s’intègre beaucoup mieux dans le paysage", poursuit la directrice.

Un projet particulier pour une classe tout aussi particulière. "Les élèves présents dans la yourte sont des enfants de la 1re à la 3e primaire. Ils font partie d’un projet différent. Dans cette classe, ils sont libres de choisir les activités qu’ils veulent faire tout en étant encadrés par l’enseignement qui les aide à faire un planning", s’exclame Christine.

Un enseignement inspiré de la vision de deux grands pédagogues, à savoir Maria Montessori et Célestin Freinet. "Cela permet aux enfants de penser différemment et de se forger leur personnalité. Pour nous, c’est très important et c’est la philosophie même de l’école sauf que dans cette classe, nous avons voulu faire les choses à fond", conclut-elle.

La yourte devrait être effective pendant deux ans avant de devenir une bibliothèque ou un espace de détente.