Namur-Luxembourg Les résultats des travaux ont été inaugurés hier matin.

L’inauguration officielle de la Croisette de Dinant est prévue pour ce dimanche. Une inauguration en grande pompe avec, notamment, le concert du compositeur, violoniste et chef d’orchestre français Vladimir Cosma. Le résultat des travaux a cependant été inauguré ce mardi matin en présence du ministre wallon des Travaux publics, Carlo Di Antonio.

"C’est un changement flagrant et impressionnant. Dinant dispose désormais d’une promenade agréable qui va offrir un nouveau cadre de vie plaisant et actif. En termes d’infrastructures, l’objectif est atteint", a précisé Carlo Di Antonio.

Attirer la population dans le centre

Après trente mois de travaux spécifiques, les Dinantais voient enfin le bout du tunnel. Le chantier de la Croisette a débuté en septembre 2015 et est sur le point de s’achever. Celui-ci a eu lieu sur la rive droite de la Meuse sur 1 400 m et a principalement consisté en la création d’un espace dédié aux piétons et cyclistes et à l’aménagement du RAVeL. Par endroits, il a fallu reprendre du terrain sur la Meuse, en construisant les aménagements sur des pieux forés dans le fond du fleuve. Une prouesse technique, parmi tant d’autres.

"Cette Croisette a offert de nombreux défis techniques prévus et imprévus : la pré-fabrication sur chantier des éléments d’encorbellement, la présence hypothétique de karst qui a nécessité d’importantes vérifications alors qu’on avait déjà construit les pieux, les difficultés liées aux impétrants ou aux nombreuses baisses d’eau de la Meuse qu’il a fallu effectuer", explique Maxime Desalle du SPW voies hydrauliques et navigables.

Les défis ont également touché le secteur de la mobilité. Dinant étant situé entre la Meuse et des falaises, l’accès y était difficile pour les véhicules de chantier. Les voies navigables ont été utilisées le plus possible. Les déchets des travaux ont ainsi été évacués via trois péniches, une péniche pouvant transporter le contenu de 50 à 70 semi-remorques.

A part quelques finitions et l’installation des terrasses, la Croisette est donc finie. Reste désormais à attirer à nouveau la population dans le centre de Dinant. "En tout cas, cela génère déjà des investissements. On avait prévu neuf embarcadères pour bateaux. C’était deux de trop. Maintenant, il en manque trois…", explique Richard Fournaux. Prochaine étape espérée par le bourgmestre de Dinant : la création d’un pont au-dessus de la Meuse, entre Leffe et le pont actuel Charles de Gaulle.