Namur-Luxembourg

Selon Philippe Courard, le PS est la seule formation à se positionner en faveur de l’institution provinciale.

La liste provinciale pour l’arrondissement de Virton vient d’être présentée. Elle se compose de candidats d’expérience et issus de la société civile. En tête ? Nathalie Heyard, 45 ans, députée provinciale de Musson. Les autres candidats, dans l’ordre, Philippe Lambert, 59 ans, pépiniériste, échevin à Florenville, Martine Simon-Chavée, 50 ans, enseignante, conseillère communale à Habay, Thimoté Denis, 26 ans, comptable, de Tintigny, Mélissa Hanus, 25 ans, employée en ressources humaines, d’Etalle, Marc Laroche, 60 ans, enseignant, de Virton et Annick Bradfer, 63 ans, enseignante retraitée, conseillère provinciale et 1ère échevine à Chiny.

Philippe Courard, président de la Fédération Luxembourgeoise du PS, rappelle que les socialistes prônent le maintien d’une Province proche des citoyens. "Le PS est la seule formation politique à se positionner en faveur de l’institution provinciale", souligne-t-il. "Si celle-ci doit encore évoluer pour être au plus proche des besoins des citoyens, elle a un rôle essentiel en matière notamment de santé, de culture, d’enseignement spécialisé (…) C’est encore plus vrai pour la province de Luxembourg qui présente de nombreuses spécificités par sa ruralité."