Namur-Luxembourg

Alors que l’avenir des provinces pose questions, le CDH présentait, samedi à Neufchâteau, ses candidats pour les cinq arrondissements de la province de Luxembourg. Avec de nouvelles ambitions pour la province décrites par le président national du parti.

" Les soins de santé seront notre priorité dans une province que nous voulons plus humaine, plus innovante, plus propre et davantage sécurisée ", note Benoît Lutgen.

Des propos partagés par le président provincial, René Collin, également tête de liste sur l’arrondissement de Marche-en-Famenne.

" On se dirige vers une législature importante. Nous sommes à un tournant sur l’avenir des provinces. Des provinces qui ont, j’en suis certain, un avenir. Je vois chaque jour l’utilité de l’action provinciale. Idélux ne vit pas facilement. L’intercommunale n’est pas épargnée par la crise. Il faut réfléchir à son avenir structurel. Il faut relever un défi par rapport à la demande d’espaces économiques. Nos entreprises ont un besoin urgent de terrains pour développer leurs nombreux projets. La province doit être le partenaire des 44 communes dans la mise en place d’une zone unique de secours. La sécurité routière chez les jeunes doit être améliorée. C’est à travers ce dialogue avec les communes que la province apportera une plus value. C’est son rôle. "

Après cet éloge sur l’institution, le président provincial a appelé tour à tour chacune des têtes de listes. Bernard Moinet pour Bastogne, Raymond Biren pour Arlon, Isabelle Poncelet pour Virton. L’arrondissement de Neufchâteau, qui compte deux districts, voit Roland Déom emmener la liste de Libramont, et Thérèse Mahy à la tête de la liste de Léglise. Chacun a ensuite invité ses troupes à le rejoindre.