Namur-Luxembourg

Qu'apportera de nouveau Le Patio de l'hôtel de Ville ?

Il permettra d'améliorer l'accueil. Ce sera Isabelle Bondroit, l'attachée de presse de Bernard Anselme, qui en assurera la gestion. Du Patio, le politique ne s'en est pas jusqu'à présent tellement occupé. Le Collège va devoir prendre position.

Vous êtes confiant dans la tripartite ?

Evidemment, se retrouver dans un lit à trois est toujours un peu embêtant. Mais je crois que ça peut apporter de la réflexion en plus et un profit pour une gestion différente d'une ville de l'importance de Namur. C'est une expérience pilote.

Le PS n'a aucune chance de revenir au pouvoir dans 18 mois ?

Bien sûr, le PS reviendra un jour dans la majorité. Mais pas sous cette législature ! Moi personnellement je serai loyal dans le travail avec mes collègues. Nous avons le devoir de réussir. Et réussir notre rôle de Namur capitale et d'avoir le courage de nous positionner sur le Grognon. La commission Namur capitale n'a pas marché, alors que le PS avait tout pour en faire un maillon fort. On ne doit pas se permettre de louper le dossier du Grognon. Par ailleurs, il nous faut ramener une relation de confiance entre le politique et les habitants, entre le politique et l'administration.