Namur-Luxembourg

L’opération a nécessité l’intervention d’une tractopelle et d’une excavatrice.

Dès vendredi, un majestueux sapin de Noël ornera la cour du Palais Royal de Bruxelles pour les fêtes de fin d’année. Les services du domaine provincial de Mirwart ont procédé à son abattage mardi matin dans la forêt de La Roche, avec l'appui des entreprises Roiseux de Saint-Hubert et Englebert de Rendeux. Une opération délicate, qui a nécessité l’intervention d’une excavatrice de 35 tonnes et d’un tractopelle. Objectif : déposer l’arbre sans abîmer les branches. « La partie la plus délicate de l’opération consiste à maitriser l’arbre quand il bascule », explique Christophe Boegen, ouvrier au domaine provincial de Mirwart. 

Pour ce faire, une sangle reliée au bras de l’excavatrice est attachée à mi-hauteur du tronc, tandis que le tractopelle stabilise la base du sapin. « L’excavatrice et le tractopelle vont maintenir l’arbre en équilibre de façon à ce qu’il n’écrase pas les branches quand il bascule. La tâche la plus délicate revient probablement au grutier chargé de manœuvrer l’excavatrice. Il doit accompagner le tronc dans sa descente tout en corrigeant sa trajectoire. » 

Une fois l’arbre déposé sur son lit de sangle, les équipes devront encore attacher toutes les branches pour réduire la voilure du mastodonte et lui permettre de se frayer un chemin dans les rues de la capitale vendredi.

© D.R.