Namur-Luxembourg Un parent d’élève a eu l’idée de cet outil de communication numérique.

Les notes écrites qui croupissent au fond du cartable ou s’échappent du journal de classe avant que les parents aient pu en prendre connaissance, l’école communale de Hollogne a peut-être trouvé le moyen d’en venir à bout. Depuis décembre, l’établissement communique ses informations aux parents via une application smartphone gratuite. Konecto App - c’est son nom - est née de la collaboration entre un parent d’élève informaticien, le Centre de Support Télématique et l’école communale de Hollogne. "On s’est rendu compte que le papier n’était pas un support très efficace pour la communication école-parents", constate Denis Jacquemin, l’initiateur du projet. "Comme les enfants sont les principaux intermédiaires entre l’école et les parents, il n’est pas rare que les papiers arrivent trop tard ou finissent par se perdre. Tout le monde ou presque étant équipé d’un smartphone en 2017, et il me paraissait naturel d’utiliser ce canal pour améliorer la communication."

Les parents qui possèdent l’application reçoivent les informations de l’école directement sur leur smartphone ou tablette. En introduisant le code correspondant à son enfant dès l’installation du logiciel, chaque parent bénéficie ainsi d’une communication ciblée, sans intermédiaire.

Ambitions

Excursion à annoncer, activité à rappeler, matériel à apporter en classe… Toute l’information relative au fonctionnement de l’école est désormais accessible à portée de clic. "J’utilise ce système depuis son installation, et j’en suis très contente, explique une maman d’élève, visiblement séduite par le concept. C’est très simple d’utilisation." La numérisation de la communication permet aussi de réduire la consommation de papier, avec tout ce que cela implique en matière de logistique et d’économies. "L’application rencontre un certain succès. Sur les 300 élèves que compte l’école, 130 parents l’utilisent déjà, souligne Nicolas Grégoire, échevin marchois de l’enseignement. Hollogne fait office d’opération pilote. Mais nous envisageons d’étendre le système à d’autres écoles après évaluation. Ce projet-cadre parfaitement avec l’ambition de la ville de devenir une smartcity."