Namur-Luxembourg Un tiers de la récolte habituelle pour Le domaine du Chenoy et un quart pour le château Bon Baron, mais d’excellente qualité.

Une majorité de nos viticulteurs - cultivant les terres d’ici et d’ailleurs - seront présents lors du tout prochain salon des vignerons namurois qui se tient pour la 7e année à la Citadelle de Namur.

L’occasion de faire déguster leurs vins, mais aussi de comparer leurs mauvaises récoltes de 2016. "C’est bien simple : à un moment, on a envisagé de ne pas faire de vendanges du tout tant le mois de juillet nous montrait des vignes en retard avec des raisins qui ne poussaient pas", confie Philippe Grafé (Domaine du Chenoy à Emines), le précurseur de la professionnalisation des vins wallons.

"Heureusement, les températures clémentes de l’arrière-saison ont sauvé les meubles et on se retrouve avec une qualité de raisin excellente. Mais la récolte ne fait qu’un tiers de ce qu’on a d’habitude, ce qui est une petite catastrophe."

Un quart de la production

Même écho du côté du Château Bon Baron à Lustin où Bernadette Van der Steen s’occupe des vignes 7 jours sur 7 avec son mari. "D’un côté, on n’a qu’un quart de la production habituelle. Ce qui n’est pas une bonne chose car, même si le cru est exceptionnel, on ne peut pas augmenter le prix des bouteilles en conséquence", souligne la vigneronne d’origine flamande. "On espère que la qualité compensera un peu cette baisse énorme de quantité."

"Quand on voit ce qui est arrivé au mas Thélème, on n’est pas encore trop à plaindre", tempère Philippe Grafé.

Ces deux habitués du salon des vignerons, un couple de Jambois installé aux portes de Montpellier, ont vu leur vignoble dévasté par des orages de grêle ! "Ce qui veut dire aucune récolte cette année et rien pour l’an prochain non plus", souligne l’échevin de la Citadelle Arnaud Gavroy.

Heureusement, ils ont pu compter sur la solidarité des vigneronnes de leur coin. "Elles se sont associées pour sortir une cuvée solidarité qui sera vendue au salon des vignerons namurois. Un salon où ils viendront présenter, pour une fois, non pas leurs vins, mais ceux de la région où ils se sont installés", précise-t-il. Entrée : 3 € (verre offert), les 11 et 12/2 de 14 à 20 h. Parking à l’Esplanade et navette gratuite.