Namur-Luxembourg Le Grand-Duché met notamment à disposition un scanner à containers.

La douane belge possède trois scanners à containers mobiles dont un seul est basé à Houdeng, dans la province du Hainaut, pour l’ensemble de la Wallonie. Or, les contrôles effectués sur le territoire wallon, proche du Luxembourg, de la France et de l’Allemagne, nécessitent plus d’un scanner à camion pour être réellement efficaces.

D’où la proposition des douanes luxembourgeoises et du ministre des Finances, Pierre Gramegna, de mettre à la disposition des douaniers belges un scanner luxembourgeois.

Le nouvel accord de collaboration entre les deux pays a été signé mercredi, sur l’aire autoroutière de Hondelange, par le ministre des Finances luxembourgeois et son homologue belge, Johan Van Overtveldt. En Belgique, les scanners ont permis de récupérer, en 2015, 18,7 millions d’euros et, en 2016, 8,5 millions d’euros de droits de douane, d’accises, de TVA éludés.

Saisies de drogues

De plus, de grandes quantités de drogues, respectivement, 23,6 tonnes et 31,4 tonnes, de cigarettes, 274,3 millions de pièces et 97,3 millions de pièces, et de contrefaçon ont été saisies.

"Les produits illégaux sont des sources de financement connues pour les organisations criminelles et terroristes", a rappelé le ministre belge. "A cela s’ajoute l’effet dissuasif, qui n’est pas mesurable en argent, et qui permet de garantir la santé et la sécurité de chacun. Grâce à l’accord signé ce jour, nous avons désormais la possibilité de renforcer notre présence dans la région frontalière pendant les actions de contrôle."

Pour les douanes, ce nouvel accord de collaboration se traduit par une gestion intégrée des frontières extérieures de l’Union européenne.