Namur-Luxembourg L’événement a réussi à se renouveler notamment grâce aux joutes équestres.

La météo est généralement clémente pour les Médiévales de la citadelle de Namur, organisées en biennale chaque premier week-end de juillet. Tant le cadre que les animations rendent l’événement extrêmement populaire : le public vient non seulement des quatre coins de Belgique, mais d’Europe.

On a entendu parler pas mal de langues ce week-end, à la citadelle dont les visites ordinaires - souterrains, centre du visiteur… - ont laissé la place à cette organisation d’envergure. Plus de 500 artistes, reconstitueurs et artisans ont rendu le week-end extraordinaire, tant pour les fans du Moyen Age que pour les enfants qui s’émerveillaient de pouvoir toucher une épée, une armure, se faire photographier avec un chevalier ou les applaudir lors des épreuves d’adresse sur leur cheval. Sans oublier les centaines de visiteurs costumés, les elfes qui tiennent un stand, les orques sur échasses…

Spectateurs ravis

Tant l’histoire que la medieval fantasy ont ravi les quelque 10 000 spectateurs des Médiévales. "C’est vrai qu’on était habitué aux reconstitutions habituelles, au sol. Mais il faut avouer que les combats avec des cavaliers ont nettement plus d’allure. C’est une bonne surprise, d’autant que les spectacles se succèdent sans répétition", se réjouit Virginie, une habituée de l’endroit.

Les enfants aussi ont été ravis de voir de l’originalité et de la nouveauté à l’étage qui leur était réservé. Notamment grâce à la ferme de Gröning, une ferme d’archéologie expérimentale où ils ont pu découvrir la vache Highland cattle ou encore le cochon laineux, le mouton à quatre cornes, les poules de Gournay…

Les classiques étaient bien entendu de mise avec le bourg, village reconstitué du XIIIe-XIVe siècle où des animations avaient lieu autour des métiers : vannerie, médecine et chirurgie, calligraphie, construction de cathédrales, forge, étain, frappe de monnaie, maroquinerie. médiévale, alchimie, tapisserie et artillerie notamment.

Mais ce qui fait la magie des Médiévales à Namur, ce sont les spectacles de contes, de musique, de théâtre, d’acrobatie qui animent le parcours, tant en ambulatoire qu’au détour d’un chemin, à l’ombre d’un arbre ou en bas d’un escalier. Rendez-vous dans deux ans pour scruter les recoins de la citadelle comme jamais.