Namur-Luxembourg Namur Situé sur le plateau de Bouge, Care-ys sera petit, intégré à son environnement et hyperspécialisé.

On en sait plus sur le futur parc d’activité économique axé sur la santé et particulièrement le vieillissement de la population, prévu sur le plateau de Bouge en 2020. Très atypique, il risque de devenir un modèle de zonings pensés comme des quartiers et mieux intégrés à la ville dont ils se rapprochent. "Au départ, on pensait à un parc d’affaires, mais la Ville de Namur est arrivée avec un projet urbanistique plus global. On a examiné les possibilités et on s’est adaptés", raconte Jean-Claude Nihoul, président du bureau économique de la province (BEP). Résultat : un quartier plus qu’un zoning de 13 hectares sera installé à un jet de pierre du centre de Namur, sur le plateau de Bouge.

Première particularité : la taille. "On est habitué à installer des zonings de 50 à 100 hectares, voire davantage", reconnaît Renaud Degueldre, directeur général du BEP. "Avant, on prenait des terres agricoles et on les transformait en parc d’activité économique en en rassemblant le plus possible, sans étudier de cohérence particulière", se souvient Jean-Claude Nihoul.

La réalité économique a changé

Récemment, la demande des entreprises change. La réalité économique aussi. "Les zonings sont plus proches des centres urbains et deviennent des lieux de vie. Il faut que le personnel trouve des conditions optimales. Les entreprises accordent beaucoup d’importance à leur qualité de vie, autant qu’aux aspects mobilité et accessibilité."

Ces rassemblements d’entreprises sont désormais intégrés à leur environnement, de plus en plus spécialisés et porteurs d’un projet de territoire. "On remarque aussi un intérêt pour la biodiversité dans le cadre de ces zones d’activité. On imagine aujourd’hui rendre à la nature une partie de ses droits. L’urbanisme, l’intégration architecturale, l’utilisation rationnelle des ressources sont désormais au cœur des préoccupations des entreprises qui envisagent de s’installer dans un zoning."

S’il remporte autant de succès qu’escompté par le BEP, la ville de Namur et la Région wallonne qui subsidie un expert pendant un an, ce quartier/zoning deviendra un modèle du genre.