Namur-Luxembourg Les cercles de l’UNamur organisaient un mini-salon pour les rhétos.

Chaque année pendant une semaine, l’Université de Namur s’ouvre aux élèves de rhéto. L’occasion pour les futurs étudiants de s’imprégner de l’ambiance des facultés, de participer à des cours, de rencontrer d’autres étudiants, mais surtout d’obtenir des réponses à leurs multiples questions.

Pour la première fois, les cercles étudiants ainsi que les kots-à-projets proposaient aussi leur aide en organisant un mini-salon à l’Arsenal. Une manière d’être informé par les principaux intéressés qui savent de quoi ils parlent et le font sans langue de bois.

"Ils sont souvent assez perdus quand ils arrivent auprès des stands et ne savent pas trop quoi nous poser comme questions. Du coup, on leur présente le cursus, les débouchés, les difficultés et chaque cercle leur a préparé une activité ludique représentant une partie de ce que l’on fait", explique Tom, étudiant en biologie.

Un lieu de rencontres

L’occasion aussi de faire des choix lorsque l’on hésite entre deux filières. "Moi je suis venue car, pour le moment, j’hésite encore entre des études de biologie, biologie médicale ou pharmacie. L’idée était donc de participer aux activités et de discuter avec les étudiants en leur demandant conseil et en évoquant notamment les différences entre ces études et les débouchés", commente Céline, actuellement en rhéto.

Si certains sont déjà namurois, d’autres ont fait plusieurs kilomètres pour découvrir leur (éventuelle) future université. "Nous sommes quatre à être venues d’Arlon. Je vais rentrer dans la vie étudiante prochainement et c’est important pour moi de rencontrer des personnes de mon âge et de connaître leur expérience, leur avis", souligne Sidonie, 18 ans, qui envisage la médecine. "C’est franchement intéressant, il faudrait faire ça chaque année, c’est intéressant tant pour les rhétos comme moi que pour les autres, qu’il s’agisse d’une réorientation ou même d’élèves plus jeunes qui ne savent pas encore vers quoi s’orienter", ajoute Justine, 17 ans.

En plus de repartir avec une série de réponses, les rhétos ont également eu l’occasion d’approcher les cercles étudiants dont ils feront peut-être partie l’année prochaine. Car, au-delà de l’aspect festif, les cercles sont aussi un lieu de rencontres, d’entraide, de parrainage et de soutien.L.Do.