Namur-Luxembourg 25 ans pour Billemont et De Coster, 17 pour Ferrière.

Le tribunal a lourdement sanctionné les trois jeunes qui ont massacré Éric pour lui voler son scooter. Deux prévenus ont accueilli la sanction dans le calme mais Ferrière n’a pas digéré la hauteur de sa peine, s’en prenant à la présidente : "Juge de m… ! 17 ans alors que je n’ai pas d’antécédents… " Calme absolu du côté de Billemont, pour qui un important dispositif policier s’était déplacé, au vu des nombreuses " fredaines " lors de chaque audience !

Frédéric De Coster, lui, a encaissé le verdict avec le flegme qu’il a adopté depuis le début. Juste un petit mouvement de colère d’une sœur d’Éric, directement calmée ! Le trio (Patrick Billemont, 32 ans, Frédéric De Coster, 36 ans et Christophe Ferrière, 38 ans) a été condamné pour vol avec violence avec les circonstances aggravantes que les faits se sont passés la nuit avec plusieurs intervenants, que la victime était une personne vulnérable et, enfin, qu’un meurtre a été commis pour faciliter le vol ou pour en assurer l’impunité. Le tribunal a mis en exergue quelques attitudes des prévenus : Billemont est un psychopathe reconnu. Sa personnalité, son emprise sur ses copains et sa force physique auraient pu empêcher le drame. De Coster, très réservé dans son attitude, a reconnu d’emblée être l’auteur du coup de poing mortel. Il a présenté aux parties civiles des excuses sincères. Ferrière, il aurait pu alerter les secours lors de ses sorties de ravitaillement en cigarettes. Pire, dans l’apogée de la bagarre, il aurait encouragé de la voix ses collègues !

Dernier détail : Billemont, à sa sortie de prison, sera mis à la disposition d’un juge d’application des peines pendant 10 ans.