Namur-Luxembourg Philippe Buelen est dans le collimateur de la justice dans le cadre de la rénovation du casino de Namur.

On apprend que la police a procédé à des perquisitions au cabinet du ministre wallon Maxime Prévot, aussi bourgmestre en titre de Namur. En cause: le rôle joué par son chef de cabinet Philippe Buelen dans le projet de rénovation du casino de Namur. Il s'agit d'un très gros chantier - un nouvel hôtel, un restaurant à l'arrière, des nouvelles infrastructures de parking et un intérieur complètement remodelé. Bref, un projet de 17 millions d'euros du groupe Ardent (Circus). pour lequel une demande de permis a été introduite à la Ville. Il est actuellement à l'étude et devrait recevoir une décision avant l'été. Raison pour laquelle la justice a aussi fouillé du côté du service urbanisme.

C'est Philippe Buelen, le chef de cabinet de Maxime Prévot, qui est visé. Après l'avoir conseillé à la ville, il l'a suivi à l'Elysette. Le souci, c'est que depuis le 1er janvier 2014 et jusqu'à ce que son nom apparaisse dans la presse, Philippe Buelen a aussi été administrateur de Immo Circus Wallonie. Jusqu'à présent, Maxime Prévot n'a pas lâché son homme même s'il en a été question dans le dossier Publifin. Les perquisitions vont-elle changer sa position? Dans sa réaction, il met en tous cas un peu de distance. 

Maxime Prévot confirme "que le pouvoir judiciaire a mené ce jour des perquisitions auprès des lieux de travail ancien (Ville) et actuel (cabinet ministériel)" de son chef de cabinet Philippe Buelen. "Dans le plein respect de la séparation des pouvoirs et des instructions en cours, ces démarches n'appellent pas de commentaires particuliers", dit-il tout en précisant que lui même n'a eu "aucun contact avec quelconque représentant de la justice". "Il est bien évident que toute collaboration utile sera procurée à la justice pour qu'elle puisse faire son travail efficacement", conclut-il.