Namur-Luxembourg

La réouverture officielle au trafic voyageurs des lignes ferroviaires transfrontalières 165 (Virton-Rodange) et 167 (Arlon-Rodange) est prévue le vendredi 8 décembre 2006. Cette réouverture est attendue depuis plus de vingt ans par les Amis du rail de Halanzy.

La décision avait été de nombreuses fois reportée, mais l'espoir avait repris en 2005 lorsque la SNCB s'était engagée dans son contrat de gestion à examiner l'amélioration de huit lignes transfrontalières au départ de la Belgique. La ligne Virton-Athus en faisait partie, avec un prolongement vers le Luxembourg, en accord avec la Société des chemins de fer luxembourgeois (CFL) qui a accepté de mettre des locomotives à disposition.

Le gouvernement fédéral a décidé quant à lui de couvrir le déficit d'exploitation des lignes Virton-Athus-Luxembourg et Virton-Athus-Arlon, estimé à 172000 €. La société Infrabel, gestionnaire belge de l'infrastructure du réseau ferroviaire, a elle aussi accepté d'investir 1 million d'euros pour l'aménagement des quais à Halanzy, Aubange et Messancy.

Le seul bémol à cette réouverture est l'absence d'arrêts à Halanzy, Aubange et Messancy. Infrabel avait annoncé, dans un premier temps, que les nouveaux quais ne seraient pas réalisés avant décembre 2007, leur construction nécessitant de nombreux aménagements. Finalement, après une réunion entre les syndicats, les Amis du Rail et Infrabel, cette dernière a accepté de terminer les quais au printemps 2007 et de ne pas effectuer de comptage des voyageurs sur les lignes avant la réouverture de ces points d'arrêts. De leur côté, les syndicats des cheminots ont accepté de ne pas perturber l'inauguration du 8 décembre. Lorsque tous les travaux seront terminés et les quais accessibles, quelque 1 200 personnes pourront utiliser le train pour se rendre à Luxembourg au départ de Virton, avec un gain de 20 minutes par rapport à la voiture. (Belga)