Namur-Luxembourg Il ouvrira en décembre et sera consacré aux unités américaines qui ont libéré Manhay.

Evénement à Grandmenil dans la commune de Manhay : en décembre, un musée consacré à la Seconde Guerre mondiale ouvrira ses portes. Un projet surprenant quand on connaît les difficultés rencontrées par les gestionnaires des autres musées de la région, centrés sur cette thématique, depuis l’ouverture du Bastogne War Museum.

Une concurrence qui, on s’en souvient, a poussé Gilles Bouillon à fermer définitivement le Bastogne Ardenne 44 Museum à Bras, en janvier dernier. "Je connais le Bastogne War Museum et je n’ai aucune crainte par rapport à ce musée", explique Patrice Dalrue, l’initiateur du projet. "Ce que je présenterai, au travers de reconstitutions avec des effets 3D et de milliers de pièces de collection, est inédit ! L’accent sera mis sur les combats qui se sont déroulés dans la région de Manhay."

Aboutissement de 30 ans de recherches

Pour ce Français aux origines belges, âgé de 51 ans, ce projet est l’aboutissement de 30 ans de recherches. "Mes grands-parents ont quitté la Belgique avant la Première Guerre mondiale, poursuit-il. Né en France, je suis resté attaché au pays de mes grands-parents. J’y suis revenu régulièrement pour étoffer ma collection d’objets liés à la Bataille des Ardennes dans la région de Manhay. Mes recherches m’ont conduit ailleurs en Europe et même aux Etats-Unis."

Implanté à proximité du char Panther et du monument dédié à la 75e, ce nouveau musée sera dédié aux unités américaines qui ont libéré la région, à savoir la troisième division blindée et la 75e division d’infanterie. La 2e division panzer SS Das Reich sera également évoquée.

"L’histoire de la prise de Grandmenil et l’attaque de La Baraque de Fraiture seront contées", ajoute Patrice Dalrue. "Les visiteurs pourront revivre la scène du trou du loup et le geste héroïque du caporal Richard Wiegand." Après l’exode en France, au début du siècle dernier, la famille Dalrue est de retour en Belgique. Trois générations ont décidé de s’installer à Grandmenil.