Namur-Luxembourg

Il y a deux ans, l'équipe dirigeante de l'abbaye de Maredsous a dû se rendre à l'évidence que l'orgue de choeur de l'église abbatiale était sérieusement délabré. Il fut dès lors décidé de lui substituer un tout nouvel instrument. "Les tuyaux et les sommiers ont alors été donnés en l'état au jeune facteur d'orgue Franck Mahieu qui a utilisé ce matériel pour la construction de l'instrument du Séminaire de Tournai, précise le P. Stéphane d'Oultremont, le prieur de Maredsous. C'est la Manufacture d'orgue Thomas de Ster-Francorchamps qui a été choisie pour construire l'instrument de 2 claviers et pédalier qui servira à accompagner les offices monastiques."

Mobile et démontable

Particularité du nouvel orgue : "Il est non seulement déplaçable puisqu'il est conçu sur un podium muni de roulettes, mais il est également démontable. Cela permet de n'emporter que le coffre (partie basse) pour réaliser un continuo ici ou là. Les sommiers sont de type classique avec laie, registres coulissants et chapes. Le buffet est construit en peuplier et inspiré des modèles anciens. L'Italie du XVII e siècle et un instrument du Musée instrumental de Bruxelles ont contribué à l'inspiration. Son harmonisation cherche à retrouver la couleur sonore d'instruments anciens."

L'orgue permettra dès lors d'interpréter un large éventail d'oeuvres des XVIIe et XVIIIe siècles, allant de l'Allemagne à l'Italie en passant par nos régions.

Mais il convient aussi à l'accompagnement discret mais présent et efficace du chant liturgique. Grâce aux jeux coupés, l'organiste aura également la faculté d'improviser largement.

Après la bénédiction de l'instrument selon les prescrits ecclésiaux au cours des vêpres de 16 heures, tous les amateurs d'orgue sont conviés à un concert (gratuit) d'inauguration ce dimanche 6 avril à 17 heures.

Deux talents reconnus

Aux claviers, Cindy Castillo et à la flûte à bec Laura Pok. Après avoir terminé ses études d'orgue en académie et remporté le prix de la commune de Woluwe-Saint-Lambert, Cindy Castillo a remporté un premier prix au concours national Axion Classics. Elle est ensuite entrée au Conservatoire royal de musique de Bruxelles et obtint d'emblée un premier prix avant de poursuivre ses études au Conservatoire national de Strasbourg.

La flûtiste Laura Pok qui a été lauréate du concours Pro Civitate est diplômée des Conservatoires royaux de Bruxelles et de Mons. Elle se produit régulièrement au sein de divers ensembles et notamment en soliste avec l'Orchestre de chambre de Wallonie et l'Ensemble orchestral de Bruxelles.

Au programme : des oeuvres de Frescobaldi, de Vitali, de Van den Kerckhoven, de Stéphane d'Oultremont, de Sweelinck, et, last but not least , de Jean-Sébastien Bach.

A noter, enfin, que le concert fera l'objet d'un CD qui paraîtra en automne prochain et pour lequel on peut d'ores et déjà souscrire en s'adressant à l'abbaye !

Rens. : 082.69.82.11 ou info@maredsous.com