Namur-Luxembourg

Ambiance électrique au récent conseil communal de Manhay. La majorité sortante, qui début décembre cédera sa place à la nouvelle équipe a, comme annoncé, remis à l’ordre du jour un dossier qui fâche : l’aménagement d’un chemin de liaison au bois de Harre.

Une dizaine d’opposants, membres du collectif de défense des chemins et sentiers publics du bois de Harre, étaient présents. Le bourgmestre Pascal Daulne a fait l’historique du dossier, rappelant que la demande de déclassement de quatre chemins par le propriétaire du domaine, Alfred Wilms, n’a pas abouti à l’échelon provincial. De ce fait, la procédure judiciaire avait été enclenchée avec la décision que l’on connaît de la justice de paix de La Roche-en-Ardenne, à savoir le déclassement de ces chemins pour non-usage trentenaire.

Une zone Natura 2000

Le projet de nouveau chemin, qui a fait l’objet de 732 observations lors de l’enquête publique, car il est situé dans une zone Natura 2000, a été présenté comme une compensation. Ce chemin alternatif a pour vocation, en effet, d’éviter la circulation aléatoire des promeneurs sur les chemins privés du propriétaire et à proximité de son habitation.

"À la suite de la réunion de concertation, nous avons reçu un rappel d’Alfred Wilms, a expliqué Pascal Daulne. À défaut de décision du conseil communal dans un délai de trente jours, la demande était réputée refusée."

La mobilisation n’est pas finie

Marc Generet, futur bourgmestre, a regretté que la majorité sortante ait pris cette décision, malgré le mouvement de protestation. "Je ne comprends pas ce baroud d’honneur à trois semaines de la nouvelle législature. Vous nous mettez devant le fait accompli !"

L’aménagement du chemin de liaison a été approuvé majorité contre opposition. Le collectif reste mobilisé. "Un recours sera introduit contre cette décision, a annoncé Franca Etienne, la porte-parole du collectif, après le conseil. Nous allons aussi nous opposer, par tous les moyens possibles, au jugement de la justice de paix. On va prouver que ces chemins sont utilisés."