Namur-Luxembourg

Une balle de revolver a été postée en août dans la boîte aux lettre du siège wallon du parti Défi à Namur, indique mardi Pierre-Yves Dupuis, tête de liste pour pour les prochaines élections communales, confirmant une information du groupe Sudpresse. Une plainte devrait être déposée prochainement. La lettre anonyme n'était pas adressée et, dans un premier le temps, le parti avait décidé de ne pas réagir. "Nous n'y avions pas trop prêté attention à l'époque, mais vu les agressions qui ont été commises envers d'autres partis récemment à Namur, nous avons à présent décidé d'en parler", a déclaré M. Dupuis. "Ce geste n'est pas anodin. Avec un peu de recul, nous voulons aujourd'hui le dénoncer."

Jusqu'à présent, aucune plainte n'avait été déposée, mais la situation devrait changer. "Nous nous réunirons demain soir (mercredi) pour faire le point sur ce dossier. En principe, nous devrions porter plainte contre X rapidement", a précisé la tête de liste namuroise de Défi.

Si rien ne dit que la balle visait précisément la liste locale de Défi et non le parti dans son ensemble, les élections communales sont particulièrement sous tension dans la capitale wallonne. La semaine dernière, le siège namurois du MR a été vandalisé. L'ancien bourgmestre, Jean-Louis Close, a également été agressé dans la rue début septembre, alors que l'actuel bourgmestre, Maxime Prévot, s'était fait arroser de sauce lors d'une brocante mi-août.