Namur-Luxembourg Le chantier à proximité du Beauvallon est à mi-parcours.

La rue Bricgniot à Saint-Servais est depuis septembre le lieu d’un chantier de grande ampleur. Le pont qui surplombait le chemin de fer est temporairement détruit et depuis celui-ci, une vue sur une tranchée en pleine construction est visible. L’objectif est depuis le début des travaux entrepris par Infrabel en mai 2016 de sécuriser la paroi rocheuse de Beauvallon qui présentait un risque d’éboulement sur la ligne ferroviaire reliant Namur à Bruxelles.

D’abord débuté par des travaux de terrassements, en septembre ce ne sont pas moins de 30 000 m3 de roches et de terre qui ont été excavées afin de construire peu à peu l’ossature de la future tranchée couverte. Désormais à mi-parcours, environ 6 500 m3 de béton (sur un total de 13 500 m3) ont déjà été coulés pour permettre la construction des fondations d’une des deux voies, une des deux parois latérales et la moitié de la dalle supérieure. L’ensemble formant désormais un "C" de 250 m de long et un mètre d’épaisseur.

Pendant la durée des travaux et depuis septembre, la ligne entre Namur et Rhisnes est momentanément à sens unique entraînant quelques adaptations pour les navetteurs. "Nous avons organisé des navettes reliant Rhisnes à Namur le temps des travaux", explique le porte-parole d’Infrabel, Frédéric Sacré. "Nous avons bien conscience que c’est handicapant, mais c’était la meilleure option afin de limiter le temps des travaux tout en ne réduisant pas la vitesse de circulation du train." Couplés à des travaux de modernisation des installations électriques, les travaux actuels permettront d’éviter de perturber le trafic une deuxième fois à quelques années d’intervalle.

Fin du chantier en décembre

La bonne nouvelle, c’est qu’au mois de juin la ligne sera momentanément rétablie pour l’été et ce, dû à des travaux sur la ligne Namur-Ciney. "Des travaux à hauteur d’Assesse vont devoir être réalisés, entraînant le passage d’une partie de la ligne en bande unique, pour éviter que deux lignes soient en travaux à quelques bornes, nous remettrons momentanément la ligne de Rhisnes à deux bandes pendant l’été."

En septembre, les travaux de construction de la deuxième partie de la tranchée reprendront avec les perturbations actuelles, mais en sens opposé et ce jusque début décembre, date prévue pour la fin du chantier principal.