Namur-Luxembourg Le bourgmestre a annoncé que le collège remettra un avis défavorable.

Luminus et Alternative Green viennent de présenter leur nouveau projet de parc éolien aux riverains. Ils projettent de construire et d’exploiter, près du village de Clochimont (Vaux-sur-Sûre), trois éoliennes d’une capacité maximale de 3 mégawatts chacune. La production annuelle est estimée à 18 000 000 kilowatts/heure d’énergie renouvelable et couvrira les besoins en électricité de 4 500 familles. "L’installation de ces trois machines permettra d’économiser chaque année 8 000 tonnes de CO2 par rapport aux émissions d’une centrale thermique", précise Luc Van Marcke, administrateur-délégué d’Alternative Green. "Cette économie est comparable aux émissions d’environ 6 000 voitures ou 2 000 habitations."

Un avis négatif

Deux représentants de l’ASBL Vent de raison ont manifesté leur opposition au projet notamment à cause de sa localisation à proximité d’une ligne à haute tension. La commune de Vaux-sur-Sûre n’était pas représentée. "Cette réunion s’est déroulée sans concertation avec les autorités communales, regrette le bourgmestre Yves Besseling. Elle est, par conséquent, illégale. Une nouvelle réunion d’information devra être organisée dans le respect de la procédure."

Si l’avis du collège n’est pas encore demandé, à ce stade, il annonce déjà que celui-ci remettra un avis négatif. "En matière d’éoliennes, notre commune a déjà donné, avec les éoliennes de Villeroux et de l’autoroute. Si un nouveau parc est implanté à cet endroit, il fera interférence avec la ligne à haute tension."

Selon les promoteurs, la procédure a bien été respectée. "L’affichage s’est déroulé dans les règles de l’art, affirme Luc Van Marcke. Cela dit, la rencontre sera peut-être frappée de caducité parce que l’administration communale n’était pas représentée."

Les habitants sont invités à adresser, par écrit, leurs observations et suggestions destinées à la réalisation de l’étude d’incidence, au collège communal.