Cyclisme

Le Français Warren Barguil, meilleur grimpeur du dernier Tour de France, a été exclu samedi par son équipe Sunweb du Tour d'Espagne pour n'avoir pas suivi la stratégie décidée par ses responsables, a annoncé la formation allemande.

Barguil (25 ans), qui était 13e du classement général à 1:43 de Chris Froome (Sky) vendredi soir, "a reconnu ouvertement n'avoir pas couru conformément aux objectifs de l'équipe", écrit Sunweb dans un communiqué.

Lors de la 7e étape vendredi, le grimpeur n'était pas redescendu aider son leader, le Néerlandais Wilco Kelderman, victime d'une crevaison dans le final et décramponné du groupe des favoris.

Kelderman, 14e du général à 1:45 de Froome avant l'exclusion de Barguil, a perdu 17 secondes à cause de cet incident, de même que le jeune grimpeur néerlandais Sam Oomen (15e du général à 2:14).

"Je ne comprends pas", a réagi le Français, interrogé par des journalistes à son hôtel. Selon lui, son attitude de vendredi ne constituait pas une faute grave susceptible d'exclusion.

"Je dois quitter la Vuelta sur décision de l'équipe. Je me sentais très bien et j'avais de bonnes jambes", a par ailleurs déploré Barguil, cité dans le communiqué de Sunweb.

"Je me voyais dans un rôle différent et avais hâte de pouvoir passer à l'offensive en montagne, comme je l'ai fait sur le Tour. La Vuelta est une superbe course et il est décevant d'avoir à la quitter mais je dois accepter la décision de l'équipe", a-t-il déclaré.

C'est un coup d'arrêt pour Barguil qui visait une victoire d'étape sur l'épreuve espagnole où il s'était révélé en 2013 avec deux succès.

Cette exclusion intervient alors que "Wawa" vient d'annoncer qu'il quitterait cet hiver Sunweb pour rejoindre l'équipe française Fortuneo.

La formation allemande assure néanmoins que le Français disputera normalement la suite de son programme de fin de saison.