Cyclisme

Il a fallu attendre très longtemps avant que la première étape en ligne du Tour de France ne suscite un rien de passion, mais dans les derniers kilomètres, on n'a pas été déçu et les événements se sont bousculés. À l'arrivée, le surprenant Jimmy Casper a émergé d'un sprint aussi curieux que décousu et c'est George Hincapie qui a revêtu le maillot jaune.

Explications. Pendant longtemps, très longtemps, carrément trop longtemps, on a assisté à l'échappée de sept courageux dont on savait que l'initiative était vouée à l'échec. Wegmann, l'Allemand et Etxebarria le Vénézuélien avaient suivi l'assaut, lancé dès le 2e km de l'étape, par des Français, Augé, Sprick, Vaugrenard, Beneteau et Portal. Ce groupe n'a cependant jamais obtenu une très importante marge de manoeuvre, les coureurs du Crédit Agricole étant soucieux de protéger le maillot jaune de Thor Hushovd. Boonen se plante

Alors que Vaugrenard avait fait figure de maillot jaune virtuel, l'étape s'est, enfin, animée dans son final, lorsque les équipiers des sprinters ont prêté main forte à ceux du maillot jaune. Walter Beneteau fut le dernier des échappés à devoir rendre les armes, à moins de neuf kilomètres du but. Entre-temps, très astucieusement, George Hincapie, qui avait râlé la veille d'avoir loupé le maillot jaune pour moins d'une seconde, avait pris la troisième place du dernier sprint intermédiaire. Gain: deux précieuses secondes.

Le sprint était inévitable. Il parut incontrôlable et Boonen se retrouva, de très loin en tête, au point qu'il se releva, laissant la voie libre à tous ses rivaux. McEwen, 2e et Zabel, 3e, ne profitèrent pas de l'aubaine, la victoire revenant au petit Jimmy Casper. Dans ce sprint, Hushovd, roulant tout près des balustrades, heurta un objet publicitaire (une grosse main verte d'un sponsor du Tour), lequel provoqua une importante coupure au bras droit. Le maillot jaune taché de sang fut emmené en ambulance, la suite de son Tour n'est cependant pas nécessairement remise en question. Son maillot jaune, de toute manière, est passé sur les épaules du malin Hincapie. Mais cela va encore batailler ferme à ce niveau. Dans la lutte pour le maillot vert, Boonen, parmi les favoris pour ce trophée, a perdu une bataille.