Cavendish au-dessus du lot sur les Champs Elysées

afp Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Cyclisme

Le Britannique Bradley Wiggins (Sky) s'est adjugé la 99ème édition du Tour de France au terme de la 20ème et dernière étape disputée dimanche sur 120 km entre Rambouillet et Paris, où son équipier et compatriote Mark Cavendish a décroché son 3ème succès d'étape en s'imposant au sprint sur les Champs Elysées.

Champion olympique de la poursuite individuelle sur piste en 2004 et 2008, Wiggins, né à Gand il y a 32 ans, est le premier Britannique vainqueur du Tour depuis la création de l'épreuve en 1903. Il s'est emparé du maillot jaune au soir de la 7e étape à La Planche des Belles Filles et a ensuite remporté les deux longs contre-la-montre sur les 9e et 19e étape.

Dans cette dernière étape, Cavendish a magnifiquement été emmené par son Wiggins au dernier kilomètre, pour signer un quatrième succès sur les Champs-Elysées, où il n'a encore jamais été battu (record du genre). Le sprinter de l'Ile de Man s'est imposé devant le maillot vert, le Slovaque Peter Sagan. L'Australien Matthew Goss a pris la 3e place devant l'Argentin Juan José Haedo et notre compatriote Kris Boeckmans. C'est le 23ème succès au Tour du champion du monde en 5 participations.

Au général, Wiggins devance de 3:21 un autre équipier et compatriote, Chris Froome, et de 6:19 l'Italien Vincenzo Nibali. Jurgen Van den Broeck est premier Belge à la 4e place, à 10:15 de Wiggins.

Les autres maillots distinctifs sont revenus au Français Thomas Voeckler (montagne) et à l'Américain Tejay Van Garderen (jeune).

"Un grand jour pour le cyclisme britannique"

Mark Cavendish a estimé que la journée de dimanche constituait "un grand jour pour le cyclisme britannique" avec la victoire de son leader Bradley Wiggins dans le Tour de France et sa quatrième victoire, un record, sur les Champs-Elysées.

"C'est incroyable ! On était venu avec l'objectif de gagner le maillot jaune, on repart avec les deux premières places du classement général et six étapes. Il y avait peut-être de la place pour plus de victoires au sprint... C'est un grand jour pour le cyclisme britannique, et je suis fier d'en faire partie. Cette victoire sur les Champs est la cerise sur le gâteau. Pour moi, cette course signifie tout ! Etre le premier à gagner ici avec le maillot de champion du monde, c'est un moment très particulier, c'est un honneur. J'essaierai d'en gagner une cinquième l'année prochaine."

Bien emmené par Wiggins au kilomètre, puis lancé par Edvald Boasson Hagen avant le dernier virage, Cavendish a été obligé de lancer son sprint de très loin. "J'avais prévu de partir à 300 mètres de la ligne mais il y avait un vent de trois-quart dos. On a passé le dernier virage avec tellement de vitesse que j'ai décidé de faire mon accélération à ce moment-là (avant les 300 mètres, ndlr). J'ai creusé l'écart sur les autres et j'ai pu le garder. Ca a été un pari mais ça a payé."

Publicité clickBoxBanner