Cyclisme

La 4e étape du Critérium du Dauphiné, la première disputée en altitude, a été remportée jeudi par Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors). Au terme des 181 kilomètres au programme, riches de trois ascensions dont le très exigeant Col du Mont Noir, le Français s'est imposé devant l'Irlandais Dan Martin (Team Emirates) et le Britannique Geraint Thomas (Sky). Premier Belge, Tiesj Benoot (Lotto Soudal) a terminé 10e. L'Italien Gianni Moscon (Sky) est le nouveau leader de la course à étapes française A plus de 100 km de l'arrivée, quatre coureurs se sont échappés dont le Belge Jens Keukeleire (Lotto Soudal). Le groupe, élargi à huit unités quelques kilomètres plus tard, comptait 5:20 au début de l'ascension du Mont Noir.

Dans les pentes de la principale difficulté de la journée (17,5 km à 6,9%), l'Italien Dario Cataldo (Astana) a pris les devants alors qu'il restait encore 44 km à parcourir. L'Italien de 33 ans a été avalé par le peloton à 300m de l'arrivée. Plus véloce que ses concurrents, Alaphilippe a ensuite décroché la 5e victoire de sa saison, déjà vainqueur de la Flèche Wallonne.

Leader depuis la démonstration de l'équipe Sky lors du contre-la-montre par équipes mercredi, le Polonais Michal Kwiatkowski a dû laisser son maillot jaune de leader à son coéquipier Gianni Moscon.

Vendredi, le peloton reliera Grenoble à Valmorel sur 130,5 km lors de la 5e étape.

A noter qu'aucun ancien vainqueur de l'épreuve n'a pris le départ du Dauphiné 2018. En effet, le Danois Jakob Fuglsang, vainqueur en 2017, a choisi de s'aligner sur le Tour de Suisse, tout comme l'Espagnol Alejandro Valverde (2008 et 2009). Andrew Talansky (2014) et Bradley Wiggins (2011 et 2012) se sont dirigés respectivement vers le triathlon et l'aviron alors que Janez Brajkovic (2010) n'évolue plus au haut niveau.

Chris Froome, qui a remporté trois fois l'étape finale du Dauphiné sur les cinq dernières années, se repose encore après son sacre au Giro et a choisi une préparation différente pour le Tour