Cyclisme

Michael Goolaerts aurait d'abord été victime d'une crise cardiaque avant de tomber, dimanche sur les routes de Paris-Roubaix. 

C'est ce qu'aurait révélé l'autopsie du corps du cycliste de 23 ans réalisée mercredi en France, a annoncé VTM Nieuws.

La raison de la crise cardiaque est encore inconnue. Pour en savoir davantage, des analyses toxicologiques seront effectuées et pourraient durer des mois.

Mercredi, l'équipe de Goolaerts, Veranda's Willems-Crelan, était au départ de la Flèche Brabançonne, où une minute de silence a d'ailleurs été observée. Toutes les personnes gravitant autour de l'équipe du défunt portaient un bandeau noir avec la mention 'Michael Goolaerts 24/07/1994-08/04/2018 #ALL4GOOLIE'.

Dimanche après-midi, le cycliste belge avait été retrouvé inanimé sur le deuxième des vingt-neuf secteurs pavés de la "reine des classiques" (257 km), près de Viesly. Il avait été héliporté à Lille, où il est décédé dans la soirée.