Cyclisme Un départ pour sprinteurs à Bruxelles avant d'y disputer un contre-la-montre par équipe, la Planche des Belles Filles, les Pyrénées avant les Alpes, trois sommets au-dessus des 2.000 mètres d'altitude: le parcours du Tour 2019 est désormais officiel et compte notamment sept étapes de montagne, dont cinq arrivées au sommet.

Sept étapes pour sprinteurs (contre neuf en 2018), cinq pour puncheurs, sept pour grimpeurs et deux contre-la-montre, un par équipe et un individuel, voilà le programme de la Grande Boucle en 2019 ! Un parcours qui promet du spectacle avec notamment trois arrivées à plus de 2.000 mètres d'altitude au menu des trois étapes en ligne les plus courtes (117, 123 et 131 kilomètres), ce qui promet généralement une course nerveuse et débridée.

Le Tour quittera la Belgique par Maubeuge

Il subsistait une incertitude concernant le parcours belge et notamment la troisième étape qui mènera les coureurs vers la France. C'est finalement en une petite vingtaine de kilomètres, après le départ de Binche, que les coureurs quitteront le plat pays, en prenant la direction de Maubeuge et sans passer par Beaumont, Walcourt ou Philippeville, ce qui semblait possible.

Le parcours détaillé du Tour 2019

- Etape 1 (samedi 06/07): Bruxelles - Bruxelles. 192 kilomètres au terme desquels un sprinteur devrait se parer de jaune. Les coureurs grimperont le Mur de Grammont dans la première heure de course avant de descendre vers Charleroi et revenir vers la capitale.

- Etape 2 (dimanche 07/07): Bruxelles - Bruxelles. Contre-la-montre par équipes de 27 kilomètres sur les boulevards et avenues de la capitale en passant par Molenbeek et Anderlecht, deux clubs de foot qui sont dans le coeur d'Eddy Merckx, avec une arrivée tracée au pied de l'Atomium.

- Etape 3 (lundi 08/07): Binche - Epernay. Une étape de 214km qui devrait sourire aux puncheurs à la faveur de quatre côtes dans les trente derniers kilomètres et une ultime rampe qui mène à la ligne d'arrivée.

- Etape 4 (mardi 09/07): Reims - Nancy. Les sprinteurs devraient reprendre leurs droits durant cette étape de 215km, conclue par une dernière ligne droite de 1500 mètres.

- Etape 5 (mercredi 10/07): Saint-Dié-Des-Vosges - Colmar. Une ville départ inédite avant un circuit de 169km dans les Vosges qui promet d'être accidenté. La côte des Trois-Epis et la côte des cinq Châteaux seront situées très près de l'arrivée.

- Etape 6 (jeudi 11/07): Mulhouse - Planche des Belles Filles. La première étape de montagne (avec notamment le Markstein, le Hundsruck, le Ballon d'Alsace et le très raide col des Chevrères) et la première arrivée au sommet du Tour sont au menu de ces 157km… mais pas le sommet des dernières années puisque contrairement à 2012, 2014 et 2017, l'ascension de la Planche des Belles Filles se poursuivra sur un chemin non-goudronné pendant près d'un kilomètre avec des passages à 24% !

- Etape 7 (vendredi 12/07): Belfort - Chalon-sur-Saône. Les sprinteurs seront à nouveau à la fête sur l'étape la plus longue du Tour (230km) et auront à coeur d'en profiter car le lendemain, la montagne revient !

- Etape 8 (samedi 13/07): Mâcon - Saint-Etienne. Cinq ascensions sont au programme de la journée pour un dénivelé de 3.600 mètres et 199km à parcourir au total.

- Etape 9 (dimanche 14/07): Saint-Etienne - Brioude. Une étape de 170km qui se terminera dans le massif central, après un passage par le col du Béal, chez Romain Bardet qui y trouvera un terrain de jeu à sa convenance le jour de la fête nationale française.

- Etape 10 (lundi 15/07): Saint-Flour - Albi. Les sprinteurs recevront une quatrième occasion de briller au bout des 218 kilomètres.

Repos à Albi (mardi 16/07). Contrairement aux années précédentes, le peloton devra attendre le deuxième mardi pour obtenir son premier jour de repos !

- Etape 11 (mercredi 17/07): Albi - Toulouse. Les sprinteurs pourront en découdre à nouveau, cette fois sur un parcours plus court: 167 kilomètres.

- Etape 12 (jeudi 18/07): Toulouse - Bagnères-de-Bigorre. 202 kilomètres de transition qui pourraient sourire aux baroudeurs.

- Etape 13 (vendredi 19/07): Pau - Pau. Contre-la-montre individuel de 27 kilomètres.

- Etape 14 (samedi 20/07): Tarbes - Col du Tourmalet. Une étape de seulement 117 kilomètres dessinée pour les purs grimpeurs avec une arrivée au sommet du col mythique. De quoi promettre une course nerveuse et spectaculaire avec la première des trois arrivées jugées à plus de 2.000 mètres d'altitude. 

- Etape 15 (dimanche 21/07): Limoux - Prat d'Albis. Une étape de 185 kilomètres qui proposera une arrivée au sommet inédite après avoir franchi plusieurs cols (le Montségur, le Port de Lers et le Mur de Péguère) le jour précis de l'anniversaire des 50 ans du retour d'Eddy Merckx sur la Grand Place de Bruxelles avec son premier maillot jaune, pour la fête nationale belge. L’ascension finale de 12 kilomètres présente ses pourcentages les plus forts en son pied.

Repos à Nîmes (lundi 22/07).

- Etape 16 (mardi 23/07): Nîmes - Nîmes. Contrairement aux rumeurs qui datent de quelques mois, il s'agit bien d'une étape en ligne de 177 kilomètres, et non d'un contre-la-montre, qui permettra d'admirer le Pont-du-Gard avant d'y prendre le départ le lendemain ! Et qui devrait sourire aux sprinteurs qui n'auront pas été surpris par les bordures !

- Etape 17 (mercredi 24/07): Pont du Gard - Gap. Direction les Alpes durant ces 206 kilomètres avec une nouvelle étape de transition qui pourrait faire la part belle à une échappée. 

- Etape 18 (jeudi 25/07): Embrun - Valloire. Nouvelle étape de montagne avec le Vars, l'Izoard et le Galibier au menu des 207 kilomètres du jour ! L'arrivée sera jugée après une descente technique qui pourrait sourire aux meilleurs équilibristes du peloton...

- Etape 19 (vendredi 26/07): Saint-Jean-de-Maurienne - Tignes. Au programme, le col de l'Iseran par son versant le plus dur (13km à 7,5%), dont le pied se situe déjà à 1800m d'altitude et qui sera le toit du Tour, avant la montée finale vers Tignes. Le tout dans une étape plutôt courte (123 kilomètres) qui promet du spectacle après les réussites des étapes de 65 kilomètres en 2018 (victoire de Quintana à Saint-Lary-Soulan) et de 101 kilomètres en 2017 (victoire de Barguil à Foix).

- Etape 20 (samedi 27/07): Albertville - Val Thorens. La dernière étape de montagne de ce Tour 2019 ne sera guère plus longue que celle de la veille puisque les coureurs n'auront que 131 kilomètres à parcourir… au menu: le Cormet de Roselend (19,9km à 6%), la côte de Longefoy (6,6km à 6,5%) et sa descente très technique, et une montée finale vers Val Thorens extrêmement longue (33,4km) et irrégulière !

- Etape 21 (dimanche 28/07): Rambouillet - Paris Champs-Elysées. La traditionnelle dernière étape sera l'occasion pour le maillot jaune de trinquer avant de laisser, probablement, les sprinters en découdre. A moins que les délais des deux dernières étapes courtes et difficiles aient fait beaucoup de dégât ?

© D.R.