Cyclisme

L’équipe Quick-Step a dominé le Grand-Prix Samyn, la course d’ouverture en Wallonie.

Le Néerlandais Niki Terpstra s’est imposé pour la deuxième fois dans le Grand-Prix Samyn, après sa victoire de 2016. Il a devancé son équiper de Quick-Step Floors Philippe Gilbert et le Français Damien Gaudin (Direct-Energie).

La course, rendue difficile à cause des conditions climatiques, s’est décantée très tôt. Les coureurs composant le podium étaient déjà en tête à plus de soixante kilomètres de l’arrivée alors que la Quick-Step a toujours été à la manœuvre et en surnombre à l’avant de la course.

De nombreux groupes ont tenté de revenir vers l’avant, notamment sous l’impulsion de l’intenable tenant du titre Guillaume Van Keirsbulck (Wanty Group Gobert). Mais la qualité et l’entente des hommes de tête ont suffi à repousser toutes les tentatives.

« Avec ce froid, c’était une bonne idée de passer les trois quarts de la course à l’attaque » a indiqué, avec un certain humour, le vainqueur du jour, avant la cérémonie protocolaire. Niki Terpstra, qui a faussé compagnie à Damien Gaudin et à son équipier Philippe Gilbert à un peu moins de 17 kilomètres de l’arrivée, a salué « une tactique d’équipe vraiment top » après l’arrivée.

À Dour, le Néerlandais a conquis la 20e victoire de sa carrière alors que la Quick-Step comptabilise déjà douze succès cette saison. Philippe Gilbert, quant à lui, s’offre un second podium cette saison, après sa troisième place lors du Tour de Murcie. Il a surtout montré une belle condition sur les pavés, malgré des ennuis mécaniques à un peu moins de soixante kilomètres de l’arrivée.

Revivez la course commentée