Cyclisme

Jef Van den Bosch était le manager de Michael Goolaerts, le jeune coureur de Veranda's Willems-Crelan, 23 ans, décédé d'un arrêt cardiaque lors de Paris-Roubaix dimanche. 

L'homme était également le manager de Wouter Weylandt et Rob Goris, disparus eux aussi il y a quelques années. "Je me souviendrai de Michael comme quelqu'un qui avait toujours un rayonnant sourire sur le visage", s'est ému Jef Van den Bosch.

Jef Van den Bosch était à Compiègne quelques jours avant le départ de Paris-Roubaix qu'il a suivi dimanche depuis la France. "J'ai entendu l'annonce de la chute, puis je suis allé directement à l'hôpital à Lille. J'y étais encore hier soir. La nouvelle de son décès est tombée comme un coup terrible. Je suis le manager de Michael depuis qu'il roule chez les U23, mais je le connais depuis bien plus longtemps. Nous sommes de la même commune, Heist-op-den-Berg, et nous avons déjà partagé tant de choses ensemble. Il avait toujours le sourire sur son visage, un rire franc et un charisme énorme. Je retiendrai toujours cela de lui, son sourire."

C'est la troisième fois que Jef Van den Bosch est confronté au décès de l'un de ses coureurs, lui qui s'est occupé de Wouter Weylandt, qui s'est tué dans la descente du Passo del Bocco au Giro 2011, et de Rob Goris, décédé d'une crise cardiaque en 2012. "Je ne veux pas en parler, mais cela va de soi que c'est très dur".

Les circonstances et les causes exactes du décès de Michael Goolaerts doivent encore être clarifiées. "Il va y avoir une autopsie, je l'ai appris par les médias. C'est la procédure", a ajouté encore Jef Van den Bosch.