Cyclisme Dans une course à étapes d’une semaine, forcément, les chances de remporter une étape pour un coureur "normal" se comptent sur les doigts d’une main pour l’immense majorité d’entre eux. Car il convient d’écarter du total le prologue et le chrono par équipes, voués aux spécialistes, et on peut imaginer que les quatre dernières étapes, disputées en montagne, avec à chaque fois, une arrivée au sommet demandent un minimum de qualités de grimpeur. Voilà pourquoi les coureurs de Lotto-Soudal, et surtout Jens Keukeleire, regrettaient amèrement l’occasion manquée, ce lundi, à Saint-Just-Saint-Rambert. En cas de succès, le Brugeois aurait aussi pris le maillot jaune avec les bonifications.

(...)