Cyclisme

Un peu moins de deux après la disparition de Pino Cerami, une autre ancienne gloire du cyclisme wallon, Willy Monty (avant dernier sur la photo), est décédé dimanche à l'âge de 75 ans. Monty avait notamment disputé cinq Tours de France.

Willy Monty était né le 11 octobre 1939 à Feluy dans le Hainaut. Il avait évolué dans les rangs des professionnels de 1963 à 1971 successivement pour les équipes Pelforth-Sauvage-Lejeune avec Henry Anglade et Jan Jassen, Peugeot avec Roger Pingeon, Faemino avec Eddy Merckx et Watney avec Frans Verbeeck. Coureur complet et solide mais manquant de sprint, Chez les pros, il avait entre autres remporté la 6e étape du Dauphiné Libéré en 1964, deux étapes du Tour de Catalogne en 1965, le Circuit du Trèfle à 4 Feuilles à Tournai en 1971.

Willy Monty avait également terminé 3e de Liège-Bastogne-Liège en 1967, année où il était aussi monté sur la 3e marche du podium du Tour de Wallonie, du GP de Fourmies et avait pris la 6e place du Tour des Flandres. Il avait aussi terminé 3e de la Flèche Brabançonne en 1969 et du GP Cerami en 1970.

Le Hainuyer avait disputé cinq Tours de France où il avait signé son meilleur résultat (12e) en 1967, l'année de la disparition tragique du Britannique Tom Simpson, le 13 juillet à Bédoin, sur les pentes du Mont Ventoux. Ce tragique épisode avait marqué Willy Monty qui avait entamé l'ascension du Ventoux aux côtés de Simpson avant que ce dernier ne lâche prise et décède sur le bord de la route.

Après sa carrière, Willy Monty était devenu négociant en bière pour la marque Pelforth de 1972 à 2005. Ces dernières années, il était resté très présent dans le monde du cyclisme. Willy Monty souffrait depuis plusieurs années de déficience respiratoire. Il est décédé dimanche à l'âge de 75 ans.