Cyclisme

Le Tour de France a publié lundi le communiqué suivant à propos de la récusation de l’équipe Saeco et son remplacement par Jean Delatour:

«Au lendemain du Tour d’Italie, et après avoir analysé les évènements déplorables qui s’y étaient déroulés en matière de dopage, les organisateurs du Tour de France ont été amenés à revoir la liste des équipes auxquelles ils avaient attribué une wild-card (invitation), le 2 mai dernier.

»Le leader de l’équipe italienne Saeco, Gilberto Simoni, vainqueur du Tour d’Italie 2001, a dû quitter la course à la suite d’un contrôle antidopage positif à la cocaïne au mois d’avril avant d’être reconnu positif une seconde fois pour le même produit durant la première partie du Giro.

«Sa suspension par la Fédération italienne de cyclisme paraît de ce fait inévitable. Or, le groupe Saeco devant être articulé autour de Simoni et Di Luca, l’absence de Simoni ne justifie plus le même attrait de la part des organisateurs du Tour.

»De surcroît, le cas Simoni jette de nouveau un lourd discrédit sur l’image du cyclisme.

«La direction du Tour de France, résolument associée à la lutte contre le dopage aux côtés des pouvoirs sportifs, entend rester fidèle à sa ligne de conduite consistant à ne plus accueillir dans le Tour une équipe confrontée à une grave affaire. L’avertissement avait été répété le 2 mai dernier.

»En conséquence, l’équipe Saeco a finalement été récusée par la direction du Tour. Pour la remplacer le 6 juillet au départ de Luxembourg, les organisateurs ont accordé leur dernière invitation au groupe sportif français Jean Delatour dont les résultats sportifs sont très probants depuis quelques semaines." (AFP)