Cyclisme Seule la malchance pourrait priver Christopher Froome de sa première victoire dans le Tour de France, selon Lucien Van Impe, dernier Belge lauréat de la Grande Boucle en 1976.

 "Froome est beaucoup plus fort que les autres. C'est encore apparu sur les pentes du Mont Ventoux. Il est imbattable", a confié celui qu'on surnommait le "ouistiti des Alpes", lundi lors de la 2e journée de repos. 

Van Impe ne croit plus dans les chances d'Alberto Contador renvoyé à 4:25 de Froome. "Contador est trop court. Il veut encore se battre pour le maillot jaune mais il devra pour cela disposer de bonnes jambes. Mais je ne crois pas que cela va arriver. Froome va être difficile à être jeté à bas de son trône." 

Les Néerlandais Bauke Mollema (2e à 4:14) et Laurens Ten Dam (5e 4:54) vont vouloir conforter leurs positions: "C'est autre chose que d'attaquer quelqu'un pour le maillot jaune." Van Impe a décidé de ne pas assister dimanche prochain à la fête d'arrivée du 100e Tour sur les Champs-Elysées .

"Je ne peux rien contre les hypocrites. Les organisateurs font deux poids, deux mesures. J'ai vu à Porto-Vecchio (lieu du départ du Tour) Richard Virenque considéré comme un demi-dieu. Dans le guide officiel du Tour, il est aussi le promoteur d'une marque de montres. Auraient-ils fait cela avec Ullrich et Armstrong? Donc je laisse la fête à Paris pour ce qu'elle est. Je préfère être quelques jours plus tard à Alost."