Cyclisme Même sans avoir gagné, le Belge a marqué la journée de son empreinte.

Philippe Gilbert a été accueilli au départ d’Anvers sous les acclamations du public et au son des Lacs du Connemara de Michel Sardou, la chanson préférée de son fils. Environ sept heures plus tard, le champion du monde 2012 était salué par la foule massée devant le bus Quick-Step comme s’il avait gagné. Et le large sourire qu’il arborait pouvait faire croire que le Remoucastrien s’était de nouveau offert le Ronde quelques minutes plus tôt.

Equipier de luxe de Niki Terpstra, Gilbert semble être fin prêt pour monter sur le podium de Paris-Roubaix dimanche prochain.

(...)