Quand les Belges viennent en outsiders sur la Vuelta

J. Gil. Publié le - Mis à jour le

Cyclisme

Outre de nombreuses cartouches pour les victoires d’étapes parmi les 19 coureurs belges au départ de cette Vuelta (Gilbert, Meersman, Bakelants ), la Belgique va suivre avec attention, ces trois prochaines semaines, l’évolution au classement général de Maxime Monfort, Thomas De Gendt et Jurgen Van Den Broeck. Même si ces trois-là font preuve de prudence au moment d’évoquer leurs ambitions.

Marc Sergeant, le manager sportif de Lotto-Belisol, affirme d’ailleurs qu’un succès d’étape sera le premier but de VDB. " Tant mentalement que physiquement, il n’était pas possible pour lui de préparer la Vuelta de la même manière que le Tour", explique-t-il. " On fera cependant le point après deux semaines de course, pour voir où il en est au général."

De son côté, lui, Jurgen Van Den Broeck affirme vouloir se tester durant ces trois semaines, pour voir s’il est capable d’enchaîner deux grandes prestations sur deux grands tours la même saison. " Ma priorité restera toujours le Tour, mais j’aborde cette Vuelta motivé, même si j’ai vraiment eu besoin de décompresser après la Grande Boucle", explique celui qui a repris mardi à la Clasica San Sebastian. S’il y a abandonné à cause d’une chute avant le Jaizkibel, il reconnaît que ses sensations y étaient très bonnes. " J’aborde donc celui d’Espagne de manière plus relax, je verrai au jour le jour. Tout en sachant qu’on sera vite fixés, car on aborde déjà la montagne lundi et mardi."

Troisième du Giro cette année, Thomas De Gendt est attendu au tournant. " Même si je n’ai pas brillé comme espéré au Championnat de Belgique du contre-la-montre, je suis prêt", clame le coureur de Vacansoleil. " Mais je ne peux exprimer concrètement ce que je peux y viser. Je pars avec l’idée de perdre le moins de temps possible chaque jour et de voir où cela va me mener, tout en visant une victoire d’étape."

Publicité clickBoxBanner