Cyclisme Le Colombien fait le plein de confiance avant de s’attaquer au doublé Giro-Tour.

Un constat s’impose à l’issue de ce week-end chargé en courses : Nairo Quintana a mieux commencé sa saison que son rival Chris Froome. Ce dernier n’est pas parvenu à remporter l’Herald Sun Tour, comme il l’avait fait l’an passé. Tandis que le petit grimpeur colombien a déjà réussi à s’imposer, deux fois, en ce début de saison : lors de l’étape reine du Tour de Valence, samedi, quand il a pris le maillot jaune de leader de Greg Van Avermaet, avant de conserver la tête du classement général ce dimanche, pour s’offrir un second succès.

Le doublé Tour-Giro comme objectif

L’an passé, il avait dû attendre la fin du mois de mars avant de retrouver les joies de la victoire. Certes, leur niveau actuel n’est pas comparable à celui qu’ils auront au Tour de France, leur grand objectif de l’année. Mais le leader des Movistar a déjà pu engranger de la confiance, lui qui s’est lancé dans le périlleux défi de doubler Tour d’Italie et Grande Boucle.

Un enchaînement que de nombreux coureurs ont mal digéré en été ces dernières saisons. La dernière trace d’une victoire dans ces deux grands tours la même année remonte d’ailleurs à 1998, avec les succès de Marco Pantani. "Pour réussir ces deux objectifs, le Giro et le Tour, nous savons que nous devrons trouver la bonne approche, ce sera la clé du succès", indique Nairo Quintana. "Pour le moment, je suis totalement satisfait de mon entame de la saison ! Je l’étais de ma victoire, samedi, sur mon terrain. Avant de contrôler ce dimanche, ce qui n’était pas évident avec le vent."

Qui a poussé les organisateurs à réduire l’ultime étape, par mesure de sécurité, à une cinquantaine de kilomètres. "Une victoire finale que j’ai pu décrocher, alors qu’on pensait que ce ne serait pas possible à cause de notre retard lors du contre-la-montre par équipe d’ouverture", termine-t-il. "Mais, grâce à l’aide de mes coéquipiers, nous avons pu renverser la vapeur ! J’aime gagner rapidement, en début d’année, et, grâce à eux et à ma bonne forme, j’ai à nouveau pu le faire."

Sa prochaine course sera le Tour d’Abu Dhabi, fin mars.