Cyclisme "Certaines filles ne pouvaient boire de l'eau que sur le vélo car le manager de l'équipe les jugeait trop grosses", accuse une ancienne coureuse de chez Cervélo-Bigla.

Livrée dans les colonnes du quotidien néerlandais De Volkskrant, les révélations d'Iris Slappendel (33 ans) risque de faire grand bruit dans l'univers du cyclisme féminin. La directrice de Cyclist Alliance, le premier syndicat d'athlètes actif dans le vélo féminin que la Néerlandaise a monté l'année dernière après sa retraite sportive, y détailles les pratiques peu reluisantes de Thomas Campana, le manager général de la formation Cervélo-Bigla pour laquelle évolue cette année la Belge Ann-Sophie Duyck.

(...)