Cyclisme Tim Wellens veut finir l’année sur une bonne note. Au Canada, au Mondial, en Lombardie ou en Chine.

Comme les autres Belges présents au Canada, Tim Wellens adore les classiques québécoises, lui qui s’était imposé il y a deux ans sous le déluge, à Montréal.

Tim, le Canada, on sent que vous aimez ça !

"Oui. Et je ne suis pas le seul coureur. Dans les équipes, on sent vraiment que de nombreux gars veulent y aller. Nous sommes superbement bien logés, comme dans ce Château Frontenac, à Québec. Les courses sont super bien organisées. Et puis, elles me conviennent…"

Notamment celle de dimanche, à Montréal, où vous aviez gagné en 2015…

(...)