Cyclisme

Les organisateurs du Tour de France ont décidé d’empêcher Tom Boonen, contrôlé positif à la cocaïne, de participer à leur course, comme l’année dernière. L’ancien champion du monde a été contrôlé à la cocaïne au mois d’avril, moins d’un an après son premier contrôle positif au même produit, en mai 2008.

"A la suite du récent contrôle de Tom Boonen, succédant à un précédent contrôle en 2008, le Tour de France, après avoir reçu les représentants de l’équipe Quick Step, ne peut que constater que l’image et le comportement de Tom Boonen sont incompatibles avec l’image du Tour de France et celle qu’un champion exceptionnel comme lui se doit de véhiculer", a expliqué la société organisatrice du Tour, ASO.

Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, n’était pas joignable sur son téléphone portable jeudi. Agé de 28 ans, Boonen a repris la compétition après avoir été mis à pied par son équipe et a récemment participé au Critérium du "Dauphiné Libéré".

"Afin de préserver sa réputation, son image et celles du Tour de France, la société ASO a décidé de ne pas accepter la présence de Tom Boonen sur son épreuve, a poursuivi ASO. Le Tour de France rappelle que le coureur et son équipe ont la faculté de contester la décision ainsi prise par ASO devant la Chambre arbitrale du sport du CNOSF qui, en cas de saisine effective, statuera en dernier ressort."

Le manager de son équipe, Patrick Lefévère, avait indiqué qu’il contesterait la décision des organisateurs s’ils décidaient d’empêcher Boonen de participer à la Grande Boucle.

Pour sa part, l’Union cycliste internationale (UCI) a annoncé sa décision de ne pas poursuivre le Belge Tom Boonen après son contrôle à la cocaïne hors compétition. "Le comité directeur de l’UCI a renoncé à introduire en l’état une procédure disciplinaire contre M. Tom Boonen en relation avec une consommation présumée de cocaïne hors compétition, suite à la mise à disposition de nombreux éléments par le coureur belge", a déclaré la fédération internationale présidée par Pat McQuaid.

Dans un premier temps, Pat McQuaid avait annoncé que le Belge comparaîtrait devant sa commission disciplinaire pour atteinte à l’image du cyclisme tout en affirmant que, "d’un point de vue légal, Boonen peut courir". Boonen, qui a couru la semaine passée le Dauphiné, dispute actuellement le Ster Elektrotoer aux Pays-Bas.

(D’après AFP)