Cyclisme

Vainqueur samedi, Simon Yates a terminé troisième dimanche aux Lacs de Covadonga, terme de la 15e étape du Tour d'Espagne. Le maillot rouge a regretté le manque de collaboration lorsqu'il a fallu contrer Thibaut Pinot. "Nairo Quintana et Miguel Angel Lopez n'ont pas collaboré. Il était difficile de faire quoi que ce soit", a affirmé le porteur du maillot rouge.

Après deux semaines de course, Yates compte 26 secondes d'avance sur Alejandro Valverde, 33 sur Quintana et 43 sur Lopez. "C'était une très grosse attaque de Pinot. Il est venu de derrière avec beaucoup de puissance, beaucoup de vitesse. Je ne peux que le féliciter, c'était un très bon coup. Ça a été difficile dans la dernière ascension. Il n'y avait aucune coopération avec Quintana et Lopez", a expliqué le leader.

 "Quand j'ai attaqué, ils se sont glissés dans ma roue et quand ils ont produit une accélération, je leur ai fait la même chose. A la fin, Quintana ne voulait pas rouler et alors j'ai fait la même chose quand Lopez est parti. Il y avait un peu de vent de face également, donc si tu créais un écart il était difficile de le maintenir. Donc au final il ne s'est rien passé véritablement", a commenté le Britannique. "Je me sens bien depuis le début de cette Vuelta et ce dimanche aussi, j'ai eu un bon sentiment. Si je peux maintenir la même forme et les mêmes jambes je serai content. J'attends le jour de repos avec impatience et ensuite on pourra se projeter sur le contre-la-montre et le reste. Les écarts sont toujours minimes et le chrono pourrait être décisif. Je cours différemment par rapport au Giro, où j'étais au top dès le départ. Ici, j'ai voulu grandir progressivement. J'espère que j'y parviendrai et que cela m'apportera des résultats", a conclu Yates.