Cyclisme

La 17e étape du Tour, longue de seulement 65 kilomètres, s'annonce plus spectaculaire que jamais. Et les organisateurs ont poussé le vice jusqu'à établir une grille de départ façon Formule 1. La pole position reviendra au maillot jaune, Geraint Thomas.

Au regard du format extrêmement court de cette étape (65 kilomètres), les organisateurs ont décidé d’innover pour la procédure de départ. Les coureurs seront en effet répartis dans cinq sas différents, en fonction de leur position au classement général. Le maillot jaune et ses 19 poursuivants occuperont le premier de ceux-ci et se placeront, en quinconce, sur l’une des marques au sol à la manière d’une grille de départ de Formule 1, Geraint Thomas occupant la pole position.

Pour lâcher la meute, des feux rouges apparaîtront sur un écran géant et s’éteindront au moment du baisser de drapeau. Cette étape nécessitera une approche particulière et toutes les équipes ont programmé un protocole d’échauffement similaire à celui précédant un contre-la-montre avec une montée en température sur les rouleaux. ASO a d’ailleurs prévu une zone spécialement dédiée a proximité immédiate du kilomètre zéro. "L’effort sera intense d’entrée, et il faudra que les coureurs y soient préparés",  commente Tom Steels, le directeur sportif de l’équipe Quick Step. 

Il faut dire que la première ascension du jour, le col de Peyresourde, se fera au bout de... cent mètres de course à peine.