Cyclisme

Ce merveilleux sport qu’est le cyclisme reste malheureusement marqué par le dopage. Surtout en cette année 2018, avec la suspicion concernant Chris Froome, dont l’Affaire empeste cette première partie de saison. Alors que le peloton reprend son souffle après une intense période de classiques, un ancien pro néerlandais a reconnu s’être dopé au cours de sa carrière : Karsten Kroon.

Aujourd’hui commentateur pour Eurosport, il a mis en avant au cours de ses aveux l’évolution du cyclisme, dans le bon sens du terme, avec une lutte antidopage qui s’est intensifiée et un sport qu’il considère plus propre qu’auparavant. Ce que nous osons croire également.

Karsten Kroon a reconnu à l'agence de presse néerlandaise ANP qu'il avait utilisé des produits dopants au cours de sa carrière. Il réagissait à un article du quotidien paru ce mardi dans AD Sportwereld. Selon le journal néerlandais, Kroon avait reconnu son dopage lors de discussions sur un éventuel rôle d'analyste chez AD. Kroon était au courant de la publication imminente. "L'histoire est vraie", a-t-il répondu à l'ANP. "Moi aussi, j'ai eu recours au dopage pendant une courte période de temps au cours de ma carrière. J'en suis désolé et j'en assume l'entière responsabilité."

Kroon, 42 ans, désormais commentateur pour Eurosport, dit qu'il se sent également soulagé. "J'étais cycliste professionnel à un moment très difficile et j'ai beaucoup de respect pour mes collègues qui ont résisté à la tentation d'utiliser le dopage à l'époque. Heureusement, le sport a énormément changé depuis lors. Je suis devenu cycliste professionnel juste après l'affaire Festina, et j'ai vu arriver le contrôle EPO, les localisations (whereabouts) et le passeport sanguin. J'ai vu le sport que j'aime tant évoluer et je suis convaincu qu'il est plus pur que jamais en ce moment."

Le Néerlandais a été professionnel pendant dix-sept ans et a couru pour Rabobank (1998-2005), CSC/Saxo Bank (2006-09), BMC (2010-11) et Saxo Bank-Tinkoff (2012-14). Kroon a remporté une étape du Tour de France en 2002. Il a aussi gagné une étape à Paris-Nice, le Grand Prix du Canton d'Argovie et deux fois le Run um den Henninger-Turm de Francfort. Il a aussi terminé 4e du Tour des Flandres en 2007 et 5e du Tour de Lombardie en 2008.