Cyclisme Le Belge est toujours en tête du classement.

Depuis 2016, Greg Van Avermaet vole dans le peloton. Si l’an dernier a vu son couronnement aux Jeux de Rio, 2017 devrait le voir prendre place sur la plus haute marche du podium mondial. En effet, au prix d’une belle régularité en cette fin de saison, Greg trône toujours plus que jamais en tête du classement World Tour.

Avec sa 4e place arrachée au classement final du BinckBank Tour, le vainqueur de Paris-Roubaix a réussi à garder quelques unités devant son nouveau dauphin, Tom Dumoulin. Le Belge comptabilise 2.956 points et le Néerlandais, 2.515. Le troisième, Michal Kwiatkowski, est déjà relégué à plus de 800 points du coureur BMC. Moins dominateur qu’au début de la saison où Greg a récolté des succès et des places d’honneur en masse, il peut toujours compter sur son expérience et sur sa science de la course pour prendre des points à gauche et à droite.

Dans ce calendrier agrandi du World Tour, il y a encore six épreuves à se départager : le Tour d’Espagne, la Cyclassics d’Hambourg, la Bretagne Classic, les Grands Prix de Québec et de Montréal, le Tour de Lombardie et, sous réserve des conditions politiques, le Tour de Turquie. En théorie, Van Avermaet devrait s’aligner à la Bretagne Classic avant de prendre la direction du Canada, trois courses où il devrait encore prendre des points. Dans le même temps, ses rivaux Dumoulin et Kwiatkowski devraient participer aux mêmes courses que le Belge, mais un fait est sûr : Van Avermaet a son destin entre ses mains.

"Pour le moment, je sens que ma condition est bonne…", reconnaissait le vainqueur de Gand-Wevelgem dimanche soir. "Je suis content de ce que j’ai réalisé lors des trois dernières journées sur le BinckBank Tour. J’étais tout le temps à l’avant et j’ai réalisé trois Top 10 . Désormais, Québec et Montréal sont les deux courses les plus importantes pour marquer des points au classement World Tour. Je n’oublie pas non plus le Mondial, mon dernier objectif de la saison."

Pour rappel, un Belge n’a plus enlevé le classement mondial du World Tour depuis un certain Philippe Gilbert et son année fantastique en 2011. Au niveau du classement par équipes, c’est la Quick-Step Floors qui est en tête et notre pays est également à la première place au classement des nations. Cette saison est, pour le moment, un très grand cru pour nos coureurs.