Cyclisme

Sep Vanmarcke est contraint de renoncer à Paris-Roubaix suite à sa chute au Tour des Flandres dimanche, a annoncé mercredi son équipe Cannondale-Drapac.

Le coureur belge souffre, outre des séquelles de sa chute, d'une fracture au doigt. "Mes mains posent principalement problèmes", a expliqué Sep Vanmarcke à trois reprises dans le top 4 à Paris-Roubaix (2e en 2013, 4e en 2014 et 2016). "Mon petit doigt fracturé à la main droite m'empêche de mettre les mains en haut du guidon et j'ai du mal à changer les vitesses avec deux doigts. Chaque fois, qu'il y a une pression, c'et douloureux. Mon genou droit est douloureux aussi. Cela n'a pas de sens de prendre le départ dimanche. J'ai beaucoup d'éraflures aussi."

Sep Vanmarcke, 29 ans, avait bien entamé sa saison en terminant 3e du Circuit Het Nieuwsblad, mais a connu ensuite la chute et des problèmes d'estomac.

"Je suis vraiment, vraiment déçu. J'avais commencé à me préparer pour ses courses dès le 1er novembre. Mes objectifs tournent toujours autour de ces courses. Le Circuit fut bien, mais à partir de la Strade Bianche, cela s'est mis à mal tourner. Un chute, des problèmes d'estomac et encore cette chute. Mais je vais me battre, je suis toujours revenu. C'est une déception parce que je n'ai jamais été au sommet de ma forme pour montrer ce que je veux vraiment."

Par ailleurs, Cannondale-Drapac ajoute que l'Américain Taylor Phinney, victime d'une légère commotion au Tour des Flandres, reste incertain pour Paris-Roubaix. La composition de l'équipe sera connue après la reconnaissance sur les pavés prévue jeudi.